Logo

Catégories


Rechercher

Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 CHF
Total 0,00 CHF

Panier Commander


GUIDES D'ACHAT

 

Birdwatchers

CLIQUEZ ICI pour consulter le Guide des longues-vues

Guide sur les jumelles

Les informations suivantes sont prévues pour vous donner les bases de compréhension du fonctionnement des jumelles, des caractéristiques que vous rencontrerez dans ces pages et ce qu'elles signifient. D’autres points vont vous aider à choisir quel est le meilleur instrument adapté à votre utilisation.

Caractéristiques  Exemple: 8 x 42. Le premier chiffre «8» indique le grossissement et fait apparaître un objet à 1/8 de la distance actuelle. En utilisant cette règle, un objet situé à 40 m apparaît comme étant à seulement 5 m. Le second chiffre «42» représente le diamètre de l’objectif en mm (la partie la plus grande) là où entre la lumière dans la jumelle. Les symboles ou les lettres qui suivent donne souvent des informations importantes pour déterminer quelles jumelles rempliront au mieux vos exigences (ou utilisations).

Les lettres Z ou B désignent des jumelles conventionnelles à prismes de Porro, qui rassemblent la lumière des objectifs situés à l’extérieur de ses propres pupilles, offrant un effet stéréoscopique qui compense la faible perspective due au grossissement. La lettre D indique des jumelles à prismes en toit, qui bien que plus compactes que les modèles de Porro, tendent à être plus onéreuses.

La popularité actuelle des jumelles à prismes en toit est le résultat direct d’une favorisation de ce système dans le développement d'instruments avec des caractéristiques orientées vers l’utilisateur final, comme: une mise au point interne pour l’étanchéité, des oculaires avec grand dégagement qui permettent a l’observateur d’obtenir le champ de vision complet avec ou sans lunettes, et une mise au point minimum rapprochée permettant de régler net sur des papillons ou des insectes.

Le B, quand il est utilisé avec des jumelles à prismes en toit, (p. ex.: Opticron BGA), informe que les oculaires ont un grand dégagement oculaire permettant de voir le champ complet même si on porte des lunettes. GA indique un revêtement caoutchouc et W ou WA caractérise les jumelles qui donnent un grand champ ou grand angle de vision.

Quel grossissement? Dans chaque gamme de jumelles, le rapport entre le grossissement et le diamètre des objectifs détermine la qualité de l’image. La netteté, la luminosité, le contraste des couleurs sont moindres avec un plus fort grossissement pour un même diamètre. Les jumelles à fort grossissement ont les effets suivant:
A. un fort grossissement diminue la profondeur de champ ce qui demande plus souvent de mettre au point.
B.il augmente également les tremblements naturels de la main et diminue donc la stabilité de l’image. En général, pour de belles observations des jumelles 7x ou 8x suffisent.
Si vous tenez à un grossissement de 10x ou plus, il est nécessaire de tester vos jumelles auparavant.

C’est quoi le diamètre de l’objectif? La quantité de lumière entrant dans une jumelle est directement liée à la surface de la lentille de l’objectif. Un diamètre de 50 mm permet 2.5 x plus de lumière qu’un diamètre de 30 mm. La quantité de lumière qui arrive dans l’œil est appelée "pupille de sortie" qu'on calcule en multipliant le diamètre de l’objectif par son grossissement. Par exemple la pupille de sortie de jumelles 8 x 32 = 4 mm; celle de 8 x 56 = 7 mm. Comme référence, l’iris s'ouvre de 2-3 mm (en plein soleil) à 6-7 mm (au crépuscule), et de ce fait le choix ce fait en fonction de l’utilisation des jumelles. Pour un usage général nous recommandons des jumelles de 7 x 42 ou 8 x 42 dont la pupille de sortie est de +- 5 mm.

Le champ de vision des jumelles est dépendant du design optique et pas simplement du grossissement. Il est exprimé aussi bien en largeur de vision en mètres à une distance de 1000 m ou en degrés où 1° est approximativement égal a 17.45 m

Porteur de lunettes Beaucoup de jumelles permettent au porteur de lunettes de voir tout le champ de vision lorsque l’on retourne les œilletons caoutchouc, ou en tournant/poussant les œilletons assemblés en position basse. Comme règle générale, plus le dégagement oculaire est grand – la distance entre la lentille de l’oculaire et le point où est positionné la pupille de sortie pour un champ de vision complet – plus l’instrument est adapté au porteur de lunettes. Si vous pensez porter vos lunettes pour observer avec vos jumelles, choisissez des jumelles avec un dégagement oculaire de 15 mm ou plus.

Le poids Pour bien des personnes, des jumelles petites, légères qui peuvent être prises n’importe où seront utilisées bien plus souvent que de plus grandes et plus lourdes qui ont tendance à être laissées à la maison ou dans la voiture.

return to top


Guide sur les longues-vues

La majorité des longues-vues sont prismatiques et comme telles, suivent le design de base d’un grand monoculaire (une moitié de jumelles) génralement d’un diamètre d’ouverture entre 50 et 100 mm, développées pour être utilisées avec une grande gamme d’oculaire de différents grossissements. Ces longues-vues prismatiques sont souvent appelées en anglais "telescopes", "spottingscopes" ou "fieldscopes".

Spécifications Les longues-vues Opticron sont généralement livrées comme «tube optique seul», par exemple MM2, HR 66, ES 80. Ces modèles ont des diamètres d’objectif respectivement de 52 mm, 66 mm et 80 mm. Elles n’ont pas d’oculaire intégré et ceci permet de choisir l’oculaire séparément.

Les oculaires sont classés selon leurs grossissements, qu’ils soient à grand champ (WW ou WA) ou d’agrandissement variable zoom ex. 20-60x. Un oculaire de 20x permet de faire apparaître un objet observé à 1/20 e de la distance. En utilisant cette règle, un objet situé à 500 mètres apparaît comme étant éloigné de seulement 25 m. Un oculaire de 30x fait apparaître l’objet à 16.7 m, alors qu’un oculaire zoom réglé sur 60x le fera apparaître à un peu plus de 8 m.

Quel grossissement? Les longues-vues terrestres sont le plus souvent utilisées pour offrir une observation à fort grossissement d’un sujet très éloigné, de jour. La qualité de l’image aux différents agrandissements dépendra du système optique, de la qualité du verre utilisé et des traitements de surface appliquées sur chaque face de chaque lentille. Il y a tout de même quelques règles générales qui peuvent être utilisées pour déterminer les bonnes spécifications correspondant à vos besoins. Premièrement, la relation entre le grossissement, le diamètre de l’objectif et le diamètre de la pupille de sortie, et deuxièmement la qualité de l’optique à l’intérieur de la longue-vue.

En conditions de lumière normale, lorsque la pupille de l’oeil est ouverte de 2-3 mm, une longue-vue de 66 mm donne des performances optimales entre 22x et 35x (l’équilibre entre le grossissement et la clarté de l’image), lorsque le diamètre de la pupille de sortie de la longue-vue correspond avec le diamètre de l’iris de l’œil. Dans des conditions de lumière faible lorsque le diamètre de l’iris devient plus grand, une dilatation entre 5 mm à 7 mm en fonction de l’âge, les performances optimales peuvent être atteintes uniquement en utilisant un oculaire de plus faible agrandissement ou en utilisant une longue-vue ayant un objectif de plus grand diamètre (80 ou 100 mm). Plus le grossissement est fort, plus l’image et le rendu des couleurs seront distordus. Ces effets sont fortement réduits en utilisant des objectifs combinés ED ou Fluorite qui minimisent l’aberration chromatique, mais sont onéreux. A un agrandissement de 30x ou moins, le bénéfice de ces objectifs haut de gamme sont très peu visibles, par rapport aux objectifs conventionnels en verre.

Le champ de vision est normalement indiqué comme une largeur en mètres de l’image observée à une distance de 1000 m et est directement dépendant du grossissement. Généralement plus le grossissement est fort, plus le champ de vision est petit. Il y a des exceptions: les oculaires à grand champ qui sont conçus spécifiquement pour fournir des champs plus larges. Pour plus d’information sur les oculaires Opticron CLICKEZ ICI. Il est important de noter que les objectifs, quel que soit leur diamètre n’ont aucune influence sur le champ de vision.

Transmission de la lumière Le meilleur moyen pour déterminer la luminosité d’une longue-vue combinée à un oculaire donné, pour utilisation en plein jour (en prenant un même système optique), c’est de calculer la pupille de sortie de la même manière que pour des jumelles et de faire un compromis entre la luminosité de l’image et le grossissement désiré. Pour des observations terrestres générales en plein jour, un bon grossissement sera de 20x à 30x pour une 60 mm, de 25x à 35x pour une 66 mm et de 25 à 40x pour une longue-vue de 80 mm.

Résolution Comme règle générale une bonne longue-vue doit être capable de séparer deux points noirs, distants de 1.5 mm, sur une surface blanche, en plein jour à une distance de 50 m.

Dégagement oculaire C’est la distance entre la lentille de l’oculaire et la position de la pupille de sortie (AP). Quand le champ de vision est complet. Il varie d’un oculaire à l’autre. Dans certains cas le dégagement oculaire est plus court que celui nécessaire à certains porteurs de lunettes pour obtenir tout le champ de vision, spécialement à forts grossissements. Si pour vous il est important d’avoir le champ complet avec vos lunettes, choisissez parmi les oculaires suivants: SDL, HDF (tout les modèles), HR (40812, 40930, 40931, 40932, et 40933), IS (40916, 40918 et 40919), HR.MM2 (40909). Rappelez-vous que les œilletons avec caoutchouc rétractable, équipant bien des oculaires, ne garantissent pas que le champ de vision soit complet en le plaçant en position «basse» et en portant des lunettes.

Droite ou coudée à 45° Les avantages d’une longue-vue coudée à 45° sont: I) le dos, les épaules et le cou sont dans une position plus relaxante pendant l'observation, II) le trépied peut être positionné plus bas, ainsi l’utilisation pour les personnes de tailles différentes est plus aisée et l’équipement est plus stable dans des conditions d’extérieur. Les longues-vues droites sont plus simples à utiliser lorsque l’on suit des sujets rapides, quand on utilise l’instrument dans l'espace réduit d’un affût ou d’un véhicule, et à main levée.

Notre conseil Comparez différents modèles côte à côte au même grossissement, si possible. Les tests comparatifs sont souvent subjectifs et ne sont pas un substitut à un test personnel. Si vous ne pouvez pas tester avant d’acquérir un instrument, contactez-nous pour des informations et des conseils sur le modèle qui correspond au mieux à votre utilisation.

Pour terminer, un trépied adapté à votre longue-vue aura probablement à peut près le même poids que l’instrument. Si vous pensez que vous allez marcher quelque peu avec votre longue-vue, prenez le trépied que vous voulez utiliser et l’instrument ensemble pour faire un essai et voir si vous pourrez les transporter confortablement.

 

return to top